[TEST] : Gran Turismo 6 sur PS3

J’avoue en ce moment je n’ai pas trop le temps de jouer car je suis pas mal pris sur mon dernier projet. Cependant, pour décompresser une petite partie fait du bien et c’est avec plaisir que j’ai rallumé la console pour tester Gran Turismo 6, envoyé par Playstation France que je remercie une nouvelle fois. Alors, cette nouvelle mouture vaut-elle le coup ? Réponse dans ce test.

 

Gran-Turismo-6-PS3

Après avoir dépoussiéré les manettes, je me suis installé confortablement pour profiter de l’expérience. Cela faisait un moment que je n’avais pas joué à un GT et je voulais voir si un nouveau cap avait été franchi. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les 1200 voitures sont vraiment bien réalisées et toujours aussi jolies. Le rendu des lumières est vraiment très bon sur la carrosserie, ainsi que sur les décors. Chacune a son style de conduite propre et son rendu sonore.

gran-turismo-6

Un vrai bon point d’ailleurs le rendu sonore, si avez l’installation adéquate, car elle immerge vraiment lors des dépassements ou si vous avez un adversaire au train. La sensation de vitesse est également bien présente ce qui donne vraiment le sentiment d’immersion. Globalement, on retrouve tous les éléments qui ont fait des GT des succès.

Cependant, GT s’appuie sur ses bases sans pour autant s’améliorer. En effet, le premier gros point noir pour moi est l’absence de gestion des collisions. Si vous prenez un  Real Racing 3 sur iOS, le rendu est vraiment très proche d’une PS3 (à taille équivalente) et il gère parfaitement l’état de votre voiture, de ses pneus et de l’influence sur vos performances lors d’une course. Ici, vous pouvez percuter un adversaire à pleine vitesse, vous serez juste stoppé comme une mouche dans une toile d’araignée et pourrez reprendre votre course sans soucis… Dommage pour un jeu de ce calibre qui se veut une réelle simulation de course.

Quand on est collé comme ca, on a le temps de regarder le décor et je dois avouer qu’il n’est clairement pas aussi joli qu’il n’y parait. On n’a l’impression d’un mur en carton avec le décor posé dessus notamment en Italie. Pas ou peu de relief. Une nouvelle fois bof !

Les temps de chargement sont vraiment insupportables et on a vraiment l’impression de passer plus de temps à attendre qu’à piloter. Un chargement pour afficher la liste des concurrents, ensuite attendre la fin du chargement de la liste et cliquer sur démarrer, nouveau chargement… Courir, gagner ou perdre et vouloir recommencer ou passer à la course suivante, nouveau chargement pour afficher un ralenti, certes joli mais qu’on a peut-être envie de voir qu’une fois sur 10000. Nouveau chargement qui vous ramène vers l’écran de choix de course, vous sélectionnez la course et c’est reparti pour un chargement… Un simple bouton suivant ou précédent pour les courses d’un même grand prix aurait été tellement plus pratique.

Malgré ces gros points noirs, le jeu offre une expérience sociale intéressante car il permet de participer en ligne à des courses, contre d’autres joueurs. On se bat au chrono, pour gagner des récompenses spéciales ce qui offre une nouvelle dimension au jeu.

Voici donc le bilan :

  • Catalogue des voitures et leur modélisation
  • Bande son
  • Evènement en ligne

  • Pas de gestion des collisions
  • Décors en carton
  • Beaucoup trop de chargement

Ma note finale est donc de 12/20.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.