[TEST] : Soul Sacrifice sur PS Vita

Après avoir fait quelques tests sur PS3, je m’attaque maintenant à un nouveau support avec le test de Soul Sacrifice envoyé par PlayStation France.

Soul Sacrifice

Pour faire un rapide résumé du début de l’histoire, vous assisté, depuis votre cage, au sacrifice d’autres sorciers ou apprentis-sorciers par Magusar. Alors que la mort vous semble inévitable, vous rencontrez un livre nommé Librom, qui va vous embarqué dans une aventure reprenant la vie de Magusar. Dès lors cette quête va être l’occasion pour vous d’en savoir plus sur cet sorcier, et surtout d’acquérir des pouvoirs pour l’affronter et tenter de remporter la victoire.

Aussi bizarre que l’histoire puisse paraître au départ, elle se révèle être au fur et à mesure du jeu très prenante. Attention cependant, il vous faudra vous accrocher car le départ manque un poil de pêche à mon goût. Cependant, une fois immergé dans l’histoire, on se retrouve pris par le jeu (et heureusement que la batterie de la PS Vita vient à manquer pour nous rappeler qu’il faut savoir faire une pause).

Vous l’aurez compris, l’histoire tourne autour de ce fameux Magusar, et surtout autour du livre Librom.

Librom

Ce livre est votre bible, votre guide du sorcier pour les nuls vous y trouverez toutes les informations permettant de faire évoluer votre personnage, de modifier vos sorts en les combinant pour en créer des encore plus destructeurs. L’apport de l’écran tactile de la PS Vita est intéressant car il permet véritablement d’interagir avec le livre pour déceler ses trésors. Il vous permettra également de modifier votre personnage : son genre, son nom, son apparence (avec 3 types principaux et des combinaisons de vêtements, couleur de peau…).

choix

Un des points importants du jeu est la notion de sacrifice (évidemment c’est dans le titre…). En effet, à chaque ennemi tué, vous aurez la possibilité d’épargner ou de sacrifier l’âme restante. En fonction de ce choix, vous pourrez augmenter vos niveaux de magie ou de vie. Ces choix auront également des conséquences sur votre parcours dans le jeu et l’histoire. A ce sujet, même si l’histoire peut sembler tout écrite avec le livre, elle contient de nombreuses quêtes annexes qui viennent agrandissent encore la durée de vie du jeu.

Ce dernier contient un mode multijoueurs, que je n’ai pas encore testé, mais qui s’avère, d’après ce que j’ai pu lire, assez jouissif et destructeur. Vous pourrez inviter jusqu’à 3 amis en ad-hoc et continuer à tout détruire.

gameplay

 

Concernant le graphisme, on arrive à un point qui fâche pour moi. Non pas que le jeu soit laid, mais je trouve qu’un effort supplémentaire aurait pu être fait pour soigner encore plus les détails et enlever cette impression de grossièreté (sans parler de certains décors qui font assez vide).

Voici donc le bilan :

  • Histoire
  • Livre et son intégration
  • Le choix permanent sur un sacrifice

  • Graphismes
  • Certaines longueurs au démarrage de l’histoire

Ma note finale est donc de 17/20.

 

Je tiens une nouvelle fois à remercier PlayStation France pour cet envoi. Soyez nombreux à faire tourner ce billet (via les boutons juste en dessous), que je puisse recevoir d’autres jeux et vous les proposer en test ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.