Comment réussir ses photos en drone ?

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez déjà que je poste tous les jours une photo que je réalise avec mon drone. Pas mal d’entre-vous m’ont demandé sur Instagram et sur Twitter comment je faisais pour réussir mes photos.

Sans prétention, je vous présente dans ce billet comment je prépare ma sortie, le shoot sur place.

Préparation

Le point de départ d’une sortie drone est de trouver le spot à photographier. Pour ça j’utilise Google Maps. L’avantage de Google Maps c’est qu’il permet déjà de faire un aperçu en vue de dessus du monde, et donc de se faire une idée du lieu et de la configuration.

Voici par exemple la vue Google Maps du shoot précédent. La vue 3D permet également de compléter le point de vue et de donner d’autres perspectives.

Je me suis fait une liste de lieux à visiter avec la distance, pour pouvoir choisir en fonction de ma disponibilité.

Je croise également avec les autorisations de vol disponibles, ainsi que les horaires de marée, en fonction de ce que je souhaite avoir sur le cliché (un port vide n’est pas top….)

La programmation d’une sortie s’effectue en fonction également de la météo à prévoir. J’utilise Carrot et Weather Pro sur iOS. Deux styles différents, mais des précisions redoutables. Si le temps est bon, alors il ne reste plus qu’à vérifier le profil de vent sur place avec UAV Forecast. Cette application est clairement moche, mais vraiment précise pour voir comment évolue le vent à votre position ou à une adresse.

Tout est bon, il est temps de se rendre sur le spot. En fonction de la lumière que je veux avoir, je vérifie l’heure du coucher de soleil.

Il faut également avoir pensé à avoir vidé la carte mémoire, chargé les batteries bien évidemment.

Shooting

Pour le shooting, je pars TOUJOURS d’un point dégagé, suffisamment plat pour décoller et se poser en cas d’urgence. Ne faites pas de décollage avec des obstacles si vous n’êtes pas en mesure d’atterrir manuellement (ou si vous perdez le signal).

Avant de décoller, je place souvent un pare-soleil sur mon iPad, pour éviter d’avoir trop de reflet. J’en ai testé plusieurs, et le meilleur pour moi est celui-ci disponible sur amazon.

Pour mon drone (le Phantom 4), j’ai reçu des filtres polar pro. Je dois avouer que la capture de lumière est bien meilleure avec. Il suffit ensuite de choisir le bon filtre en fonction de l’environnement (un ND4 avec des nuages, un ND8 avec du soleil par exemple) et de supprimer l’AWB (Auto White Balance) sur l’écran de contrôle (en sélectionnant le mode adapté).

Ces filtres existents pour Phantom 4 Pro (ici et ici), Mavic SparkMavic Air, Mavic Pro, Mavic 2 Zoom et Mavic 2 Pro. Même s’ils sont chers, ils changent vraiment la qualité de la prise de lumière.

Il ne reste plus qu’à décoller et à faire ses prises de vue. Personnellement, je ne shoote qu’en Raw parce que je retraite mes photos ensuite. Si vous n’avez pas le temps ni les compétences, le mode JPG/PNG peut faire l’affaire. Vous pouvez également mettre le mode JPG+RAW, mais il faudra plus de temps au drone pour enregistrer l’image sur la carte.

Pourquoi le Raw ? car on a le fichier au format le plus brut du capteur, sans traitement erroné lors de la compression JPG. Il offre donc plus de possibilité de traitement ultérieur.

 

Dans le prochain billet, je vous donnerai quelques astuces pour le traitement d’image. Si vous avez aimé ce billet, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et à vous abonner sur Instagram.

 

2 réponses sur “Comment réussir ses photos en drone ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.