[RUN] : Bilan de mon premier 10K

Une nouvelle catégorie débarque sur le blog : le running ! Après des années à ne rien pouvoir faire en raison d’une blessure au genou (et d’une flemme importante), j’ai enfin rechaussé les chaussures pour reprendre la course à pied. Je vais vous partager ici ma première course avec mes impressions et mes prochains objectifs.

Un peu d’histoire

J’ai toujours pratiqué pas mal de sport (Volley à haut niveau, puis rugby pendant plusieurs années). Régulièrement, je voulais reprendre une activité physique raisonnable mais mon genou gauche en voulait faire le contraire (plus pouvoir poser le pied ou plier la jambe pendant 4-5j, après une sortie de 3km était assez désagréable).

En février, j’ai refait une sortie et miracle, plus de douleur. J’ai donc repris la course à un rythme tranquille une fois par semaine, puis deux fois et enfin trois fois en accélérant au fur et à mesure (pour atteindre 6km puis 8km en 35-40 min)

Pour le Earth Day, j’ai voulu pousser plus loin mes limites et faire mon premier 10k avec juste une petite côte, pour voir où j’en étais. Bilan, pas aussi difficile que prévu et un réel plaisir de passer cette première barre.

Suite à cette sortie, mes amis m’ont poussé à m’inscrire à une course organisée au pied de chez moi, mais dont le parcours est assez relevé (pas mal de montée assez droites et techniques). J’ai donc fait le parcours (enfin quand je dis fait, je me suis perdu durant le trajet) et j’ai vu que j’étais pas si mal.

Je me suis donc inscrit et j’ai mis en place mon programme d’entraînement pour ne pas être trop ridicule lors de cette course. En effet, cela fait maintenant 7 ans que je n’ai pas fait de compétition (et pour en avoir fait beaucoup, l’échec n’est pas une option). Clairement mon objectif n’était pas de gagner (quand je voyais le temps du premier des éditions précédentes, il me reste un long chemin à parcourir), mais me battre, battre mon chrono d’entraînement (55″) et pourquoi pas accrocher une belle place parmi les 300 partants (800 au total avec le 20k).

Jour de la course

Je dois avouer après eu un petit plaisir à retrouver le stress d’avant compétition. Cette sensation m’avait manquée et c’est toujours plaisant de voir qu’on a toujours autant la rage.

Arrivé sur le départ, j’ai fait un petit échauffement, histoire de monter doucement en température et surtout que le coeur ne soit pas trop surpris au départ (emporté par la foule).

Viens le moment du départ, ne sachant pas vraiment où me placer et ne voulant pas déranger les plus rapides, j’ai choisi de me mettre en milieu de ploton. Grossière erreur, j’aurais dû avoir plus confiance en mes jambes et en mon niveau car j’ai dû cravacher au départ pour me faire de place et pouvoir être tranquille dans mon rythme. Cette erreur m’a aussi amené à me retrouver bloqué au pied de la première difficulté : plus de 800 au départ, qui se retrouvent au pied d’un escalier où on passe juste à deux, forcément ça coince. Ceci a cassé mon rythme et a permis aux premiers de prendre un boulevard d’avance.

J’avais les jambes un peu lourdes avec cet arrêt et relancer a été un peu difficile (surtout quand il y a du trafic avec des coureurs qui ne sont pas à leur place).

La dernière difficulté a aussi été un point de ralentissement (au passage, j’étais content de voir que j’étais mieux que pas mal de licenciés) vu la largeur du passage. J’ai eu la chance d’avoir ma femme et mes amis en haut de cette dernière, ce qui m’a boosté (si vous avez la chance de connaitre le parcours d’une course, savoir que votre soutien est à un endroit vous file un vrai coup de pouce).

Une fois cette dernière grosse montée avalée, il fallait dérouler pour aboutir à l’arrivée.

Bilan

Je suis particulièrement content pour cette première, j’ai rempli mon objectif de moins de 55″ (en 54″39) et surtout une 55ème place sur 300 (21è senior).

C’était un vrai plaisir de retrouver ces sensations, de voir que ces deux mois de course m’ont permis de retrouver un petit niveau. Le chemin est long, mais j’ai vraiment du plaisir à courir maintenant (ce que je n’avais pas du temps où je faisais du sport).

Actuellement, je suis sur un rythme de 3 sorties en moyenne et je ne pourrais m’en passer.

Voici le rendu de la course via Strava (vous pouvez m’y suivre pour qu’on se challenge)

 

A bientôt au détour d’un chemin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *