[TEST] : Parrot Zik 2.0

Gros consommateur de musique et de série dans les transports, j’ai souvent un casque sur les oreilles. Il me faut donc un casque avec une bonne isolation. Parrot m’a proposé de tester le Zik 2.0, successeur du Zik premier du nom. Que vaut cette nouvelle version ? La réponse dans ce billet.Parrot_Zik2_Packshot_Frontview_Blue.jpg.280x2000_q85

Comme je vous disais, mon utilisation et mon attente sont importantes quant à ce type de produit. Et vu le prix, on est en droit d’en avoir des attentes.

 

bleu

 

Le packaging est simple et sans fioriture. Il contient le casque (sans blague), un cordon USB pour la recharge, et un cordon jack pour l’écoute sans batterie. Pas de housse de rangement/protection pour un casque à ce prix, c’est vraiment dommage.

Le casque est mousse et acier inox, qui offre une sensation de solidité, meilleure que celle des Beats par exemple (la sensation, pour la solidité le Beats studio que j’ai acheté il y a 5 ans est toujours vaillant). Un seul bouton permet d’allumer et éteindre le casque, et contient une LED qui s’affiche en rouge lors de la charge, et blanc en marche.

La connexion et le paramétrage en bluetooth passent par l’application dédiée pour iOS et Android. Cette application est quasi-indispensable puisque c’est le seul moyen de voir l’état de la batterie. Et cette obligation est un vrai point négatif pour moi. En effet, pas moyen de voir sur le casque l’état de la batterie (un changement de couleur vers le rouge à l’allumage pourrais indiquer une batterie proche de la fin pour penser à charger) et je me suis retrouvé plusieurs fois avec un casque qui coupe sans prévenir (et sans câble jack pour l’utiliser sans batterie). Quand je dis plusieurs fois, c’est que la batterie n’a pas une durée de vie folle. Certes c’est du bluetooth et avec les réducteurs de bruits la consommation est importante, mais il ne faut compter que 7h d’autonomie pour moi (ce qui est peut par rapport au Beats que j’utilise avec des piles rechargeables).

Et c’est vraiment pénible d’être dans un long trajet en transports et de ne rien pouvoir écouter… A part le bruit ambiant des transports dont on se passe volontairement. Car oui, l’isolation phonique est parfaite. Il s’agit d’une isolation active que l’on paramètre également via l’application et elle fait des merveilles. C’est vraiment le point que j’ai aimé sur le casque, outre le détecteur de peau qui coupe une lecture dès que le casque est enlevé ou mis autour du cou.

Un autre point qui mériterait une vraie amélioration concerne les commandes tactiles.
controles

En effet, comme le montre le schéma précédent, il est possible de monter/baisser le son, faire lecture/pause ou avancer/reculer d’un morceau. Sur le papier, c’est super mais dans l’utilisation c’est assez moyen. 80% du temps quand on cherche à monter le son, on se retrouve à faire pause ou avancer la lecture. Le swipe est pas hyper bien géré et c’est assez frustrant à l’utilisation, surtout que l’intérêt de ces contrôles est d’éviter de sortir son téléphone…

Un point à améliorer également concerne la sauvegarde des réglages sonores du casque. Il démarre à chaque fois avec un volume moyen (j’ai toujours un son faible en sortie de l’iPhone) et il faut à chaque fois monter le son sur le casque, avec le soucis de contrôle dont j’ai parlé précédemment.

Le dernier point de mon test est le rendu sonore. La première écoute est une vraie déception. Le son est plat et on a l’impression d’être au fond d’un hangar ou d’écouter à travers une boite de conserve. Et c’est vraiment déroutante en première écoute. Pourquoi ne pas avoir mis un réglage « normal » qui booste un peu plus ?

Cependant, après avoir joué avec l’application et configuré le casque pour mon écoute (il est possible de booster les fréquences de son choix), le rendu est vraiment bon. Certes cela prend du temps et les néophytes qui passeront à la caisse n’iront pas aussi loin. Le jeu en vaut la chandelle mais dans un soucis d’accès au grand public, je pense que cela est un poil complexe (même si les presets mis à disposition faciliteront la configuration).

Vous l’aurez compris, même s’il reste vraiment perfectible sur certains points (configuration, affichage de la batterie) le Zik 2.0 offre un confort d’écoute et une isolation qui satisferont les plus exigeants. Il aurait été parfait avec les points précédents corrigés.

Vous pouvez vous le procurer directement ici, et l’avantage est qu’il est compatible iOS et Android.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *